Le groupe Richemont pourrait supprimer 300 postes dans différentes filiales

Le groupe Richemont a annoncé sa volonté de procéder à la suppression de 300 postes dans ses activités en Suisse. Cette annonce concernerait environ 170 postes pour l’entreprise Cartier et 120 suppressions de postes réparties entre les entreprises Piaget et Vacheron Constantin. Pour rappel, l’activité de ces 3 entreprises s’effectue dans les villes de Fribourg et de Neuchâtel. Le groupe n’a pour l’instant pas confirmé ou infirmé cette information mais devrait rapidement se positionner étant donné que les rumeurs deviennent de plus en plus persistantes dans la presse financière. L’entreprise pourrait voir ses cours de bourse dégringoler rapidement car les marchés pourraient prendre négativement cette absence de communication de la part du groupe.

Concernant les emplois pour Cartier, ce seront donc 170 emplois qui devraient être supprimés sur le total des 1600 employés que compte l’entreprise. Il est probable que ce soit le groupe qui annonce la nouvelle et non l’entreprise Cartier. La plupart des entreprises qui réalisent des suppressions de postes sont souvent valorisées par les marchés dans la mesure où ces derniers voient ce type de démarche comme une volonté de maîtriser ses coûts et de réduire sa masse salariale. Nous vous recommandons de ne pas vous positionner pour le moment sur cette valeur, le temps que le groupe puisse communiquer concrètement sur ses intentions. Il est souvent hasardeux de miser sur des entreprises qui sont en proie à des rumeurs. En attendant, vous pouvez toujours jouer sur les marchés financiers pour tester des stratégies en mode démo. Profitez-en pour vous faire un avis eToro ou un avis ETX Capital, qui sont des brokers très intéressants, tout comme UFX également.